L’influence de la préparation mentale sur les performances sportives

Presque aussi importante que la préparation physique aujourd’hui, la préparation mentale est une approche différente de la compétition chez le sportif. Elle va lui permettre d’aborder un événement plus sereinement, mais aussi de prendre du plaisir, tout en réalisant une bonne performance.

Pourquoi une préparation mentale ?

Le sportif peut avoir réalisé la meilleure préparation physique possible, le stress et l’anxiété du jour-j peuvent parfois venir gâcher tout le travail effectué en amont.

C’est ici que la préparation mentale intervient. Cette approche mentale est là pour permettre à l’athlète d’optimiser ses performances, tout en préservant son équilibre et son épanouissement. Beaucoup de sportifs, mais aussi de clubs font appel de nos jours à des professionnels de ce domaine.

D’ailleurs, certains entraîneurs s’accordent à dire que la préparation mentale compte pour 50% dans la préparation du sportif avant une échéance importante. Ce type de préparation se découpe en plusieurs exercices mais s’articule autour de principes bien définis comme la confiance en soi, la concentration, la relaxation ou encore la fixation d’objectifs.

A travers différents programmes, il est ainsi possible de mieux gérer le stress, de mieux visualiser ses objectifs, de développer la concentration et la motivation ou dans le cadre d’un sport collectif, de renforcer la cohésion d’équipe et d’améliorer la communication entre les joueurs.

Deux champs d’applications

La préparation mentale sera différente suivant son champ d’application. Cela paraît évident, mais on ne prépare pas mentalement un sportif comme on prépare mentalement une équipe.

–     La préparation individuelle : ici, il s’agira de cibler un objectif précis, comme apprendre à gérer le stress par exemple. Le professionnel accompagnera donc le sportif dans cette mission et lui proposera un suivi personnalisé. A noter qu’une séance dure environ une heure, mais qu’il est bien sûr possible d’en faire plusieurs, notamment quelques jours avant une compétition.

–     La préparation collective : dans ce cas, c’est plutôt l’entraîneur de l’équipe en question qui va fixer l’objectif de la préparation mentale. Le professionnel intervient donc sur un groupe, suivant les consignes du coach, et propose différentes techniques de remédiations.

Différentes techniques

Il existe différents exercices, différentes techniques pour la préparation mentale. Les plus connues sont les techniques de relaxation. Elles sont aussi les plus utilisées, notamment pour gérer le stress. Elles s’appliquent ainsi parfaitement au domaine sportif.

Voici quelques exemples :

–     La sophrologie : par définition, la sophrologie est un « entraînement du corps et de l’esprit pour développer sérénité et mieux-être basé sur des techniques de relaxation et d’activation du corps et de l’esprit ». Considéré comme un outil pour le développement personnel, cet exercice est très utile pour contrôler la pression, le stress ou encore l’anxiété.

–     Les techniques cognitivo-comportementales : ces techniques permettent d’influer sur un comportement, notamment quand celui-ci n’est pas adapté à une pratique sportive. On la retrouve ainsi le plus souvent dans les sports collectifs, pour renforcer la cohésion d’équipe ou le jeu collectif.

–     L’imagerie mentale : cette technique a pour principe la répétition intériorisée (mentale) d’une action ou d’un mouvement. Très utile dans le sport afin d’optimiser la performance, elle est identifiable lorsqu’un sportif visualise les étapes d’une activité physique. Par exemple, lors d’un marathon, l’athlète visualise le moment où il va lever sa jambe gauche, la poser, puis lever la droite, la poser, etc … Cela permet d’imaginer son corps en action et ainsi de ressentir toutes les sensations que cela va lui procurer.

Pour conclure, la préparation mentale est aujourd’hui de plus en plus présente dans les programmes de préparation des sportifs. Y compris chez les professionnels et les clubs. A tel point que des professionnels interviennent parfois au sein des équipes avant une compétition majeure. Ce type d’approche n’est pas à prendre la légère et constitue un véritable complément à une préparation physique classique.